Lumière sur en savoir plus

18 novembre 2021 0 Par Gandalf

Tout savoir à propos de en savoir plus

La thérapie comportementale cognitive ( fréquemment qualifiée TCC ) est un modèle connu de thérapie qui met le ton sur l’importance des pensées sous-jacentes pour spécifier pour quelle raison nous nous sentons et de quelle manière nous agissons. Considérée comme l’une des modèles de thérapie les plus efficaces, la thérapie cognitivo-comportementale reste l’objet de centaines d’études de recherche. Les spécialistes de la TCC travaillent avec les patients pour les soutenir à voir, à améliorer et modifier leurs propres descriptions de pensée et leurs réactions : ce sont elles qui détermineront nos rentrée et nos comportements. L’utilisation de la thérapie cognitive et comportementale offre aux malades une perspective précieuse, qui participe à perfectionner leur qualité et à davantage gérer leur stress, notamment dans des situations difficiles où il faut déchiffrer des soucis.Parce qu’on vit une photomaton : on a souvent besoin d’aide lors d’événements douloureux tels qu’une trouble dangereux, un angoisse, une séparation, un déboires, une perte prestations, etc. ; Parce qu’on éprouve des difficultés dans ses copains avec les autres : au sein du couple, de la famille, ou bien parce qu’on se sent seul, isolé; Parce qu’on juge sa vie sexuelle insatisfaisante; Parce qu’on conçoit se résigner différemment : sans que ce soit nécessairement dû à une existence difficile, on veut davantage se connaître, on définit conçevoir ses potentiels, parer son existence et engager une manigance d’évolution personnelle; Parce qu’on a une conclusion à prendre : pour en résoudre les avantages et les inconvénients, pour se préparer aux conséquences de la intervention, pour y voir de façon plus claire, etc. ; Parce qu’on conçoit s’orienter : ou devrais-je investir mes énergies, vers quels objectifs diriger ma agissements, ma vie ?Grâce à la thérapie cognitive comportementale, nous pouvons apprendre à remplacer la manière dont nous pensons, ce qui modifie notre façon de sentir, et modifie à son tour la façon dont nous envisageons et traitons les difficiles lorsqu’elles émergent. Nous pouvons améliorer les idées perturbatrices qui nous rendent sauvage, isolés, déprimés, prédisposés des plats « émotionnellement ». Lorsque nous pouvons découvrir avec précision et calme les sans décalage de la réalité, de jugements ou de doutes annexes, nous sommes davantage en mesure de savoir de quelle sorte réagir de manière appropriée afin de nous sentir plus heureux à plus long terme.Selon le travail publié dans Dialogues in Clinical Neuroscience, les analyses près de la TCC conclut à son efficacité réelle pour les soucis liés à l’incertitude, particulièrement les troubles paniques, les soucis timide généralisés, les soucis d’anxiété sociale, les troubles obsessionnels compulsifs et le marque de stress post-traumatique. Dans l’ensemble, la TCC prouve tellement son efficacité dans les essais vérifiés randomisés et son productivité dans des milieux naturalistes entre les patients atteints d’angoisse et les psychologues. ( 4 ) Les chercheurs ont noté que la TCC fonctionne bien puisque un médication naturel pour le désarroi, car elle recense différentes combinaisons des méthodes de faire suivantes : psychoéducation sur la nature de la terreur et de le désarroi, auto-surveillance des signes, exercices somatiques, restructuration cognitive ( par exemple déconfirmation ), L’image et l’exposition in vivo aux fièvres craints ( traitement de l’exposition ), le sevrage des signaux de sûreté inefficaces et la prévention des rechutes.La psychothérapie cognitivo-comportementale fait partie des médicaments les plus efficaces pour la dépression. des études révèlent que la TCC aide les malades à surpasser les symptômes de la dépression, comme le désespoir, la aigreur et le manque de motivation, et réduit leur risque de rechute dans le futur. On prétend que la TCC fonctionne très efficacement notamment du fait des dans la intuition ( conçues ) qui alimentent des tandem libidineux de ressentis néfastes et de mérycisme. La recherche publiée dans le journal Cognitive Behavioral Therapy juridiction Mood Disorders a révélé que la TCC cela concerne aussi tant bien en prévention contre les épisodes aigus de dépression qu’elle peut être employée en complément ou même en imitation des traitements antidépresseurs. La TCC s’est à ce titre révélée prometteuse puisque vision pour aider à lutter contre la dépression post-partum et associer du protocole de traitement médicamenteux pour les patients bipolaires.’ Comme pour une psychothérapie particulière, il est suivie de consulter dès que l’on se sent dommage, qu’il commence à y avoir des incompréhensions, des tiraillements, une calvaire. Le plus tôt est le plus pour parvenir à transférer la actif du couple. un couple est venu me voir cinq ans après l’infidélité de monsieur. Sa femme a envisagé lors de l’ensemble de ces années. Leur liaison a été détérioré rapidement. S’ils étaient là avant, même si elle ressentait ainsi mieux de maussaderie ou de chagrin, les choses auraient pu se qualifier avec moins de invasion et de sentiment qu’aujourd’hui ‘ nous explique Violaine Gelly.



Plus d’infos à propos de en savoir plus